Témoignages

« Le sens, le goût, la réalité, les couleurs, la profondeur et la saveur de l’Existence ont autant de dimensions, de portées qu’il y a d’individualités. Le relation à soi, à son être profond et donc à l’Autre sont comme le balancier du funambule sur son fil pour traverser d’1 rive à l’autre. Point n’est besoin d’atteindre 1 but ou 1 quelconque objectif, seul importe le chemin. Ce Chemin vers Soi et l’Autre les séances de Yoga de Cécilia dans leur complétude l’éclairent à merveille.
Les notes de musique résonnent mieux, Dame Nature livre ses secrets (arbres, fleurs, papillons, cieux, terre, arc en ciel…), le regard s’aiguise, et le réel s’accepte avec la volonté intacte, modeste et réaliste de pouvoir « faire sa part » et influencer d’1 façon ou d’1 autre (chacun la sienne et à sa portée) le cours des « choses » de la vie. Telle est ma quête, ma démarche. »
Alain

« Dès mon premier cours avec Cécilia, il y a dix ans, j’ai été accroché : le yoga, c’est ça qu’il fallait à mon corps, pour ses raideurs, ses mauvaises habitudes, pour mon stress aussi ! J’ai été séduit par la grande attention de Cécilia, son intelligence, l’extrême finesse avec laquelle elle repérait les blocages de mon corps, les points à corriger… Je n’arrive toujours pas à comprendre comment elle peut percevoir à travers mon vêtement une toute petite tension que moi-même je ressens à peine ! Mais je suis très paresseux, et les années ont passé avant que je ne commence à pratiquer tout seul, puis à participer, en plus des cours particuliers, aux cours collectifs et aux stages. Ça a été une nouvelle expérience. Avec quelle générosité Cécilia anime ces journées ! J’ai découvert au fil des années tout ce que le yoga pouvait m’apporter, au-delà des postures, du pranayama, de la méditation : une expérience personnelle, une vraie ouverture à la vie et aux autres, bien loin du confort narcissique et des clichés couleur pastel des magazines… Je me suis inscrit cette année à la formation, pas du tout pour enseigner, mais pour approfondir ma pratique. C’est ta grande sensibilité à l’autre, Cécilia, qui m’a ouvert, ton esprit de recherche, ton questionnement, ton attention à la singularité de chacun. Et ça, ça ne pouvait que me plaire en tant que psychanalyste. Je conseille assez souvent le yoga à des patients (en parallèle de leur thérapie, pas à la place !). Alors merci à toi, Cécilia, pour tout ce que tu nous donnes ! Et que ton École rayonne ! »
Hubert de Novion, psychanalyste/psychothérapeute

« Un immense merci à toi, Cécilia, pour la qualité de ton enseignement ! Je n’ai pas pratiqué de l’été, si ce n’est quelques petits étirements devant des montagnes majestueuses… Par contre, j’ai ressenti le bénéfice de toute une année de pratique dans mes attitudes au quotidien. Un jour aussi, tu nous as demandé de choisir une sorte de petit « mantra » à se réciter (je ne me souviens pas du nom exact), qui m’a accompagnée depuis et bien au-delà de ce que j’imaginais ! Cela m’a aidée lors de la disparition de mon papa (le hasard a fait que c’était le jour-même, quelques heures plus tard à peine), mais aussi dans différentes situations par la suite. Ça m’a même permis de conjurer une de mes grandes peurs : me lancer pour un vol en parapente !!! J’ai bien plané, c’était magique et je n’ai qu’une envie : recommencer ! Comme quoi, le yoga, ça sert à beaucoup de choses ! »
Julie, rédactrice

« Pendant mes deux premières années avec Cécilia, je sentais juste au fur et à mesure des semaines, mes douleurs de dos s’atténuer, d’abord le milieu, puis le bas et plus tard, le haut, vous savez là où ça tire tant parfois au-dessus des omoplates. Et c’était énorme, après tant d’années de douleurs dorsales inscrites depuis si longtemps et sur une scoliose. Et maintenant, 5 ans après, il ne s’agit que beaucoup plus rarement de douleurs à estomper car elles sont parties ! Il s’agit plutôt de plaisir, d’ouverture, de « centration » : sentir mon corps devenir plus droit, plus ferme, plus souple, laisser grandir ma capacité de respiration et sentir que cette ouverture du corps procure de la chaleur ou de la joie à l’intérieur, quand ce n’est pas de la couleur… Merci Cécilia d’être si compétente pour ouvrir, apaiser ou stimuler. »
Geneviève Bartoli, gestalt thérapeute

« J’ai découvert les bienfaits du Yoga, grâce à Cécilia, avec laquelle je suis des cours particuliers, depuis plus de deux ans. Je me sens, malgré mon âge (61 ans) toujours plus dynamique, c’est comme une « renaissance » et une redécouverte de tout mon corps… »
Florence, magistrat

« J’ai toujours pratiqué un ou des exercices physiques, notamment de la danse jusqu’à 52 ans. Le plaisir résidait dans la maîtrise de mon corps. Or, j’ai découvert en commençant le yoga une toute autre approche de la relation à mon corps. J’ai l’impression de pouvoir « l’habiter », il est devenu mon ami et non plus mon serviteur. Nous sommes liés l’un à l’autre et plus je suis en contact avec lui plus je me sens vivante. Après sept années de yoga avec Cécilia, j’ai l’impression d’avoir retrouvé mes énergies d’il y a 10 ans. Cette enseignante se singularise par une très fine observation du corps de son élève et une écoute remarquable. Les cours de yoga sont devenus des plages de plaisir. J’ai 79 ans cette année. »
Annie Périou, psychothérapeute

« J’ai mis du temps avant de comprendre ce que le yoga pouvait m’apporter : le lâcher-prise. C’est un travail et une philosophie au quotidien que Cécilia nous inculque. Il s’agit de respecter son corps et son esprit pour pouvoir aller toujours plus loin, d’abandonner petit à petit nos peurs, nos appréhensions ou nos douleurs pour retrouver une certaine sérénité. Les douleurs lombaires ou cervicales, en ce qui me concerne, témoignent chez beaucoup d’entre nous des difficultés qu’on rencontre dans notre vie d’adulte et qui nous pèsent. La façon dont Cécilia nous amène à prendre conscience du lien entre notre corps et notre état d’esprit, toujours dans la douceur et le respect de l’individu, me permet personnellement de laisser tomber progressivement ces poids et de retrouver une souplesse qui m’ouvre aux autres. Plus j’apprends à me connaître, plus je connais les autres. Et moins j’appréhende le monde extérieur. En un mot : MERCI ! »
Aurélia, professeure des écoles

« Après 10 années de travail artistique au cours desquelles j’ai pu explorer diverses pratiques corporelles et un changement professionnel m’ayant conduit vers un quotidien beaucoup plus statique, j’ai voulu renouer avec une pratique corporelle qui ait un « sens » et suis arrivée dans le cours de Cécilia, par hasard. J’ai d’abord apprécié sa rigueur, sa sobriété, son acuité et sa vigilance bienveillante dans la recherche d’une pratique du yoga adaptée à chacun. J’ai aussi considéré le fait qu’elle soit par ailleurs danseuse et chorégraphe comme un gage d’ouverture et d’éclectisme, sentiment qui ne s’est jamais démenti depuis 7 ans durant lesquels j’ai pu en tant qu’élève bénéficier des évolutions de son enseignement, fruit d’une recherche constante nourrie de diverses influences. Sur un plan personnel, son travail sur la posture et l’aplomb ( et en particulier le placement du bassin qui fut une véritable révélation!)m’aide à vivre avec une arthrose lombaire et à retrouver chaque jour mon « assise » et mon axe. »
Anne, responsable de scolarité à l’université

« L’enseignement que Cécilia Zeini dispense à Paris est le résultat d’une recherche continue qu’elle nous fait partager cours après cours. L’exigence technique et l’intensité physique s’y pratiquent dans le plus grand respect du corps, dans une conscience globale et dans la douceur. »
Patrick, photographe

« Ce que j’apprécie vraiment dans ton cours, c’est que c’est LA pause de la semaine, non seulement parce que c’est dans un espace dédié notamment au yoga et que la pendule est fréquemment retournée et les miroirs recouverts, mais aussi parce que tu donnes des indications physiologiques ou anatomiques très précises pour se placer correctement : la tête, les coudes, les mâchoires, la répartition du poids sur les pieds… mais aussi que tu poses des questions plus fondamentales : « est-ce que c’est bien honnête ? » « est-ce que c’est juste ? » Tout ça aide à être ici et maintenant, à comprendre cette machine qui nous soutient tous les jours, c’est ça aussi que je trouve dynamique. Quand tu nous parles de la position du bassin debout, de « l’assis debout », ça me donne l’impression de redevenir bipède, je prête ensuite beaucoup plus d’attention à ma position au quotidien. Enfin, dans les postures, j’aime avoir du temps nécessaire pour relâcher le corps et s’étirer, parce que c’est très agréable comme sensation. »
Christelle, chargée de production spectacles vivants